L’HISTOIRE DU SPICE EN QUELQUES MOTS

Le « Spice » est apparu pour la première fois en Europe en 2004 et aux États-Unis en 2008. Cependant, les substances chimiques utilisées pour fabriquer ce type de drogue avaient été créées des dizaines d’années auparavant à titre expérimental. Par exemple :

  • Le CP-47,497, baptisé d’après le nom de Charles Pfizer, fondateur des laboratoires pharmaceutiques Pfizer, a été développé pendant les années 80 pour la recherche scientifique.
  • Le HU-210, baptisé d’après le nom de l’Université hébraïque de Jérusalem où il a été développé pour la première fois en 1988, est de 100 à 800 fois plus fort que le THC (l’ingrédient psychotrope naturel contenu dans le cannabis).5
  • Le JWH-018 et d’autres cannabinoïdes de synthèse de cette catégorie, baptisés d’après le nom du Professeur John W. Huffman de l’Université de Clemson, en Caroline du Sud, ont été créés en 1995.

En 2010, l’agence américaine de lutte contre la drogue (DEA) a utilisé des méthodes d’urgence pour contrôler ces substances chimiques, et en 2012, une loi a été adoptée interdisant les substances que l’on trouve dans le Spice.

Les chimistes clandestins ont alors développé de nouvelles drogues expérimentales, le UR-144 et le XLR11, qui imitent les effets du cannabis, pour remplacer celles qui avaient été interdites. En 2013, le UR-144 et le XLR11 ont été déclarés illicites, mais une nouvelle génération de drogues semblables au Spice ou K2 était apparue. La question n’est pas de savoir si ces drogues sont illicites. Des études montrent qu’elles sont toxiques et dangereuses.

Jusqu’à présent, plus de cent variétés de drogues synthétiques ont été créées. Puisque le contenu chimique change constamment, les acheteurs ne savent jamais quels effets les drogues auront sur le corps.6