L’HISTOIRE DU N-BOMB EN QUELQUES MOTS

Le N-Bomb a été découvert en 2003 par le chimiste Ralf Heim à l’université libre de Berlin, en Allemagne. C’est un dérivé d’un groupe de drogues qui fait partie de la famille 2C des phényléthylamines (PEA).

Le 2C PEA, fabriqué à l’origine en laboratoire dans les années 70 où les scientifiques étudiaient l’activité cérébrale sur des rats, produit des hallucinations et des effets sur le psychisme semblables à ceux produits par le LSD.

En 2012, neuf drogues de la famille des phényléthylamines ont été déclarées illicites aux États-Unis, dont la substance employée pour fabriquer le N-Bomb.13

Les trafiquants de drogue produisent diverses versions du N-Bomb dans des laboratoires clandestins ou les importent en vrac de Chine, d’Inde et d’autres pays. Les fabricants font varier la formule pour tenter de contourner les interdictions du gouvernement, et les consommateurs ne savent jamais ce qu’ils prennent ou quel effet cela va créer.

En deux ans, rien qu’aux États-Unis, 19 décès environ ont été liés à cette drogue.14